Challenges

Nouveau SUV Fiat 600: l'Italien nous refait le coup de la 500

logo de Challenges Challenges 22.06.2023 05:53:44 Alain-Gabriel Verdevoye
Fiat 600

Vous avez aimé la 500 ? vous devriez adorer la. 600 ! Le 4 juillet prochain, Olivier François, directeur de la marque Fiat, dévoilera le nouveau petit SUV, dérivé de l'emblématique 500. Un lancement à grand spectacle, comme les affectionne la marque piémontaise, sur la célèbre Pista 500 du Lingotto, à Turin. 170 journalistes sont attendus.  Ce petit SUV, dont les formes rondes évoquent immanquablement la 500, sera produit à Tychy en Pologne. Sur la même plate-forme que le nouveau Jeep Avenger, la 600 devrait être livrable en 2024 en version électrique, mais aussi en version essence hybride 48 volts d'origine PSA. Même si la firme italienne mettra en avant le 4 juillet la déclinaison zéro émission dans deux éditions de lancement huppées, La Prima et Red.

Le 4 juillet est une date clé pour Fiat. C'est à ce moment-là qu'avait été lancée la première 500, en 1957, puis la 500 rétro de 2007. Le constructeur a d'ailleurs fêté l'an passé le 65ème anniversaire de la 500. La première génération (1957-1975), la vraie pour les puristes, a été produite à hauteur de 4,5 millions d'exemplaires à Turin. La deuxième a dépassé à ce jour les 3 millions d'unités, dont 2,7 millions produites au cumul à Tychy en Pologne, le reste à Toluca au Mexique. Rançon du succès, les cadences sont d'ailleurs restées longtemps élevées jusqu'à la pandémie (186.000 en 2009, 185.000 en 2016, 194.000 unités en 2018). Cette Fiat 500 thermique (à partir de 17.700 euros) a été doublée en janvier 2021 d'une version électrique inédite (à partir de 30.400 euros), de nouveau fabriquée à. Turin (site de Mirafiori). La firme transalpine (intégrée depuis janvier 2021 dans Stellantis) a vendu 200.000  Fiat 500 e environ au cumul depuis la commercialisation.

Quel phénomène, cette 500 ! Recréée 32 ans après la disparition définitive de la version originelle, elle devait être une simple citadine d'entrée de gamme, sur la plateforme rustique de la Panda. Mais c'était sans compter sur le génie marketing de Luca De Meo. Fiat voulait positionner initialement la 500 comme un modèle à bas prix autour de 7.000-8.000 euros, en dessous de la Panda. Mais le directeur de la marque à l'époque - aujourd'hui directeur général de Renault - en a fait un produit de mode. A l'image de la Mini du groupe BMW.

Lors de l'une de nos rencontres au moment du lancement de cette 500, Luca De Meo nous avait expliqué : "on a ouvert un site Internet pour demander aux gens de configurer la 500 de leurs rêves, et recueilli 2 millions de réponses".  C'est sur cette base que Fiat a choisi les couleurs, les intérieurs, les accessoires de personnalisation. Du coup, cette 500, qui "coûte en fabrication quelques centaines d'euros de plus que la Panda, se vend en moyenne de 1.000 à 1.500 euros de plus", s'enorgueillissait Luca De Meo à la fin des années 2000.

Fiat a joué notamment sur son image féminine. Avec des séries spéciales d'un chic que seuls les Italiens savent créer. Les versions Gucci (2011), Guerlain (2014), Riva (2016-2017) avec planche de bord recouverte de bois, ont remporté notamment un vif succès. Même les dérivées performantes Abarth, de vraies boules de nerfs, ont cartonné malgré leur inconfort. Des partenariats ont aussi été noués avec Mattel - avec une 500 version rose Barbie -, mais aussi Maserati et Ferrari. La 500 Tributo Ferrari de 2011 a trouvé 1.700 preneurs à plus de 40.000 euros pièce ! Une trentaine d'éditions spéciales se sont succédées. Les acheteurs sont, pour une bonne part, des clients qui ne seraient jamais venus chez Fiat sans la 500. Avec un taux de conquête moyen en France de 60% sur des clients en-dehors de la marque. Cette 500 a carrément séduit plus de 300.000 automobilistes dans l'Hexagone depuis 2007. 

Après avoir ressorti le patronyme 500, Fiat recrée donc celui de 600. Un nom également emblématique dans l'histoire de l'automobile italienne. Ce fut elle d'ailleurs, plus encore que la 500, qui mit les Italiens sue la route. Près de cinq millions furent en effet produites, dont 2,6 millions en  Italie de 1955 à 1969. Cette berline à moteur arrière et deux portes fut également un succès européen, voire mondial. Elle fut fabriquée en Espagne (marque Seat), Yougoslavie (Zastava), en Allemagne (Neckar), aussi étrange que cela paraisse aujourd'hui, et. Argentine où elle dura même sur les chaînes jusqu'en 1982.  Une version allongée à quatre portes vit le jour sous le nom de Seat 800 en Espagne.

Comme le Jeep Avenger, la toute nouvelle 600 reposera sur une plate-forme de l'ex-groupe PSA (CMP et e-CMP), déjà utilisée par les Peugeot 2008, DS 3, Opel Mokka. Ces petits SUV sont eux même dérivés des petites berlines 208 et Opel Corsa. Logique : Fiat est une des quatorze marques de Stellantis. La version électrique de la 600 reprendra tout de la Jeep Avenger : une batterie au nickel manganèse cobalt alimentant une motorisation issue de la co-entreprise entre Stellantis et le Japonais Nidec, développant une puissance a priori identique de 115 kW (156 chevaux) et fabriquée en France, dans l'usine de Trémery (Moselle). L'ensemble garantira une autonomie officielle de 400 kilomètres sur cycle d'homologation mixte WLTP. La 600 devrait se positionner entre les 4,08 mètres du Jeep Avenger et les 4,27 de la Fiat 500X lancée en 2014. Avec une longue beaucoup plus proche de l'Avenger ! Le modèle Jeep est commercialisé à partir de 39.000 euros dans une seule unique version de lancement. La 600 sera beaucoup plus abordable, surtout la version à essence !

jeudi 22 juin 2023 08:53:44 Categories: Challenges

ShareButton
ShareButton
ShareButton
  • RSS

Suomi sisu kantaa
NorpaNet Beta 1.1.0.18818 - Firebird 5.0 Initial LI-T6.3.0.40

TetraSys Oy.

TetraSys Oy.