RTBF

Michel Preud'homme agacé par les fautes d'antijeu à répétition
Michel Preud'homme agacé par les fautes d'antijeu à répétition - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

En préface de la rencontre de ce dimanche face à Genk, Michel Preud'homme s'est exprimé sur une des fâcheuses tendances du football actuel. "Aujourd'hui, pratiquement toutes les équipes, quand elles perdent la balle, n'hésitent plus à commettre la faute pour replacer leur bloc défensif. Ce sont des fautes qui cassent le rythme, qui empêchent les offensives, et elles ne sont pas souvent passibles de cartons jaunes."

Une stratégie qui est bien trop fréquente et peu pénalisée selon le coach de Sclessin : "quand ces fautes se répètent dans les 30 derniers mètres, souvent en fin de match, on commence seulement à punir mais c'est déjà trop tard quand il ne reste que 10 minutes à jouer."

Quelque peu agacé, Michel Preud'homme annonce la couleur : "les fautes d'antijeu qui empêchent la reconversion, ce n'est pas la base du jeu du Standard, mais puisque c'est permis en Belgique, nous en ferons aussi". Fataliste, il ajoute : " Et maintenant, puisque j'en parle, c'est nous qui allons être punis !"

Pour faire face à ce problème, le tacticien liégeois a même évoqué l'idée d'une règle un peu particulière. "L'idée serait d'obliger l'entraîneur d'éliminer un joueur de son équipe si le nombre des fautes commises par les 11 joueurs dépasse un certain total. Ce serait ainsi un bon moyen d'enrailler cette mode de fautes à répétition."

En attendant, le Standard à rendez-vous à Genk ce dimanche. Un match qui pourrait bien être décisif dans l'optique d'une qualification pour les Play-offs 1. Pour rappel, 4 points seulement séparent le Standard, 5e avec 42 points, du Racing Genk, 6e avec 38 unités.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK

ShareButton
ShareButton
ShareButton
  • RSS
Suomi sisu kantaa
NorpaNet Beta 1.1.0.41819 - Firebird 3.0 WI-V6.3.4.32939

TetraSys Oy.

TetraSys Oy.