BFM Business

Ces aides auxquelles pourront bientôt prétendre les commerçants

logo de BFM Business BFM Business 17/05/2021 06:00:13 Thomas Sasportas avec Paul Louis
Commerces fermés à Paris, le 20 mars 2021, en raison de nouvelles restrictions © Anne-Christine POUJOULAT © 2019 AFPCommerces fermés à Paris, le 20 mars 2021, en raison de nouvelles restrictions

J-2 avant la réouverture des commerces dits "non essentiels". Mercredi, les magasins et centres commerciaux fermés depuis le 3 avril pourront de nouveau accueillir leurs clients en respectant un nouveau protocole sanitaire. Pas question pour autant de débrancher brutalement les aides publiques qui ont jusqu'ici permis à la plupart des commerçants de garder la tête hors de l'eau.

De nouvelles mesures doivent entrer en vigueur prochainement pour accompagner la reprise. Comme annoncé en février, les loyers et les charges locatives payés par les magasins pendant la période de fermeture administrative seront pris en charge par l'Etat.

Ce dispositif de soutien, réclamé depuis des mois par les représentants du secteur, doit être officialisé en juin au plus tard et sera rétroactif au 1er février. Une enveloppe de 500 millions d'euros y sera dédiée. En attendant, le gouvernement attend toujours le feu vert de l'Union européenne avec qui il négocie les modalités de mise en ouvre. Mais "les discussions sont sur le point d'aboutir", confie-t-on du côté de Bercy.

Aides aux stocks

Autre aide qui concernera cette fois les magasins de l'habillement, de la chaussure, du sport et de la maroquinerie de moins de 50 salariés: l'indemnisation des stocks invendus à compter du 25 mai. Concrètement, les commerçants de ces secteurs qui ont accumulé des niveaux de stocks plus importants que l'an passé pourront prétendre à une aide forfaitaire représentant 80% du montant de l'aide touchée au titre du fonds de solidarité en novembre 2020, dans la limite de 8000 euros.

Le montant moyen perçu par les commerçants dans le cadre du fonds de solidarité en novembre étant 7600 euros, l'aide aux stocks devrait se traduire par un versement de 6000 euros en moyenne pour chacun des 35.000 magasins concernés.

A noter qu'un second dispositif devrait bientôt voir le jour. Il visera cette fois les gros commerces de plus d'un million de chiffre d'affaires par mois. Pour eux, un décret à paraître dans les prochains jours inclura la problématique des stocks dans le dispositif de la prise en charge des coûts fixes opérationnel depuis le 31 mars.

Enfin, les commerces qui n'ont pas assez de trésorerie pour acheter les nouvelles collections printemps/été devraient pouvoir bénéficier d'un coup de pouce de l'Etat afin de les aides à reconstituer leurs stocks. Le gouvernement travaille actuellement avec les banques pour définir les modalités de ce dispositif. Les commerçants, eux, demandent exceptionnellement un délai de 120 jours (au lieu de 60 aujourd'hui) pour régler leurs fournisseurs et un paiement des factures garanti par l'Etat.

lundi 17 mai 2021 09:00:13 Categories: BFM Business

ShareButton
ShareButton
ShareButton
  • RSS
Suomi sisu kantaa
NorpaNet Beta 1.1.0.18818 - Firebird 5.0 Initial LI-T6.3.0.40

TetraSys Oy.

TetraSys Oy.