BFM Business

"C'est 100% de pertes": la détresse des agriculteurs victimes de l'épisode de gel

logo de BFM Business BFM Business 9/04/2021 08:18:33
Un exploitant examine une vigne touchée par le gel dans la Drôme le 8 avril 2021 © PHILIPPE DESMAZES / AFPUn exploitant examine une vigne touchée par le gel dans la Drôme le 8 avril 2021

Les dégâts sont considérables. Alors que la France est touchée ces derniers jours par un intense épisode de froid, au cours duquel plusieurs records de températures négatives ont été battus, les efforts nocturnes des agriculteurs pour limiter les dégâts du gel ont souvent été vains.

Malgré les braseros disposés dans les vignes ou bien l'eau aspergée dans les vergers afin de créer une coque de glace autour des bourgeons, les cultures ont sévèrement été touchées dans plusieurs régions de France et certains exploitants assurent avoir perdu l'intégralité de leur récolte pour l'année en seulement quelques heures.

"Tous les moyens de lutte n'ont pas suffi. On a connu un épisode de gel d'une extrême violence, on parle d'une gelée noire, une grosse vague d'air froid très tôt dans la nuit", raconte à BFMTV Anthony Oboussier, arboriculteur dans la Drôme. "C'est 100% de perte de récoltes, la situation est dramatique et j'ai beaucoup de mal à réaliser que je ne vais pas ramasser un fruit sur mon exploitation."

Même amer constat chez un second arboriculteur du département, qui quant à lui estimé ses pertes à environ un million d'euro, bien qu'il soit "tôt pour évaluer les dommages."

"C'est affreux de voir ça"

"Les dernières nuits marquées par une chute historique des températures et des gelées destructrices viennent de mettre un coup d'arrêt à la floraison et menacent fortement plusieurs filières de production agricole", a souligné jeudi le syndicat agricole majoritaire FNSEA, dans un communiqué.

Le monde viticole a également largement été frappé par ces gelées. Dans une vidéo publiée sur YouTube ce jeudi, Emilie Faucheron, une exploitante de l'Héraut, présentait avec émotion les dégâts de la météo sur ses vignes. Sur BFMTV ce vendredi, cette dernière a de nouveau fait le point sur sa situation.

"C'est dur de voir ce qui se passe, on ne comprend pas trop comment quelque chose qui n'arrive jamais s'est passée. On sait que les bas-fonds peuvent geler, mais ce n'était jamais arrivé, c'est affreux de voir ça, on se demande ce qu'on va devenir, comment la vigne va repartir", explique-t-elle. https://www.youtube.com/embed/aLaIc_1D6ro?rel=0

Des aides indispensables

Logiquement, la situation financière de ces exploitants se retrouve fragilisée. Lle ministre de l'Agriculture Julien Denormandie a promis ce vendredi sur BFMTV "un accompagnement spécifique pour ces derniers". Il a d'ailleurs confirmé que le régime de calamité agricole allait être activé et des aides mobilisées.

Seul problème, ce régime ne concerne pas les viticulteurs, qui se retrouvent ainsi pour la plupart démunis. D'autant qu'en raison de leur emplacement géographique, qui rend les gelées en cette saison exceptionnelles, les parcelles n'étaient pas assurées.

"Quand il n'y a pas 10% de l'exploitation qui risque le gel, et pas chaque année, on n'en voit pas l'intérêt", souligne Emilie Faucheron. À cette problématique, Julien Denormandie a assuré que plusieurs solutions étaient sur la table et que des travaux se poursuivaient avec le ministre délégué chargé des Comptes publics Olivier Dussopt.

"Les assurances climatiques coûtent extrêmement cher", ajoute par ailleurs Anthony Oboussier, qui n'en avait pas souscrit. "Il faut une ou deux bonnes saisons d'affilée, en 2019 les pertes dues au gel ont été de 90%, on a aussi connu un gros épisode de grêle, les trois dernières saisons ont été difficiles."

Et même avec le régime de calamité agricole, les prochaines semaines s'annoncent difficiles pour les arboriculteurs comme lui.

"Ça va être indispensable pour les exploitations de bénéficier d'aides assez rapides pour passer ce coup dur et honorer les dettes en cours, les différentes cotisations. Les calamités agricoles nous aident juste pour ça, on ne gagne pas d'argent", reprend Anthony Oboussier.
9. huhtikuuta 2021 11:18:33 Categories: BFM Business

ShareButton
ShareButton
ShareButton
  • RSS
Suomi sisu kantaa
NorpaNet Beta 1.1.0.41819 - Firebird 3.0 WI-V6.3.6.33265

TetraSys Oy.

TetraSys Oy.