Challenges

Ralenti dans les smartphones, Huawei cartonne dans les objets connectés en France

logo de Challenges Challenges 17/09/2020 12:30:00 Adrien Schwyter

Pénalisée dans les smartphones par l'interdiction d'Android, la marque en a profité pour accroître ses parts de marchés dans tout ce qui n'est pas un téléphone mobile: montre connectée, écouteurs, sans oublier les ordinateurs portables.

Huawei sort une nouvelle montre connectée, Watch Fit, qui ressemble beaucoup au design de l'Apple Watch © HuaweiHuawei sort une nouvelle montre connectée, Watch Fit, qui ressemble beaucoup au design de l'Apple Watch

Pénalisée dans les smartphones par l'interdiction d'Android, la marque en a profité pour accroître ses parts de marchés dans tout ce qui n'est pas un téléphone mobile: montre connectée, écouteurs, sans oublier les ordinateurs portables.

Si vous interdisez à Huawei d'emprunter la porte pour entrer, ils utiliseront la fenêtre. Le groupe chinois a été pénalisé dans sa croissance par l'interdiction d'utiliser les services de Google, et donc d'Android pour ses smartphones. Cela ne l'a pourtant pas empêché de devenir premier constructeur mondial au deuxième trimestre 2020 selon Canalys.

En France, l'entreprise affirme que sa part de marché est en légère baisse. 18% au premier semestre 2020 contre 18,3% l'année dernière. Une stabilisation méritoire compte tenu du choc, et des craintes pour les consommateurs, lié à l'absence d'Android, et des applications américaines à succès comme Instagram, sur les smartphones. "Nous poussons désormais un écosystème de produits, et pas seulement une catégorie" martèle François Hernandez, vice-président en charge des ventes du constructeur en France. Et d'appuyer le propos avec les croissances stratosphériques du constructeur chinois dans l'Hexagone dans la catégorie "wearables", encore peu présente il y a quelques années. Les objets connectés près du corps englobent ainsi les montres connectées ainsi que les produits comme les casques et écouteurs audio. Huawei affirme avoir crû de 45% en France par rapport à l'année dernière et revendique le titre de numéro 1 du secteur, d'après les chiffres Gfk de juillet avec 15% de part de marché.

Un secteur crucial car en croissance, au contraire de celui des smartphones. Le marché des objets connectés n'a pas flanché au cours du deuxième trimestre 2020, selon les chiffres d'IDC, mais a cru de façon significative (+14%). "La stratégie de Huawei est maline, note Joachim Renaudin, analyste pour Fabernovel. Ils compensent à fond leurs difficultés sur les smartphones grâce aux wearables. C'est une idée excellente mais je ne suis pas certain que cela suffise sur le long terme."

Lire aussiPetal Search: comment Huawei contourne l'interdiction de Google sur ses smartphones

"Ecosystème connecté"

Signe de maturité, le discours de l'entreprise chinoise a également évolué. Alors que lors des lancements de smartphones, Huawei multipliait les nombreuses comparaisons chiffrées avec la concurrence afin de démontrer la supériorité de ses produits, le ton est différent. "Huawei, ce n'est pas la technologie pour la technologie mais un écosystème connecté" avance Stéphane Curtelin, directeur marketing du constructeur en France. En cette rentrée, la marque sort de nombreux produits, mais aucun smartphone. Comme à l'accoutumée. Comme lors de la keynote d'Apple, ce sont les objets connectés qui sont les stars. Si Apple a lancé deux nouvelles montres connectées, Huawei sort elle également deux nouvelles montres. Sa Watch Fit à 129 euros, qui ressemble très fortement au design iconique de la montre de la firme à la pomme. Et un modèle plus haut de gamme, la Watch GT 2 Pro à 299 euros. Des écouteurs intra auriculaires FreeBuds Pro, avec réduction de bruit active à 199 euros, qui font également fort penser aux AirPods, succès sans précédent de la firme de Tim Cook.

"De toute façon Huawei a toujours eu une approche cross device ajoute Thomas Husson, analyste de Forrester. Les wearables ont l'avantage pour Huawei de n'avoir pas forcément besoin de services et de logiciels. Mais, in fine c'est important et cela permet de bâtir de réelles expériences avec de la valeur ajoutée, ce qu'Apple a bien su faire, et continue avec Apple Fitness + par exemple."

Autant le marché des smartphones baisse, autant le marché des PC portables a augmenté.

© Fournis par Challenges

Hausse des ordinateurs portables

Et Huawei accélère sur tous les secteurs qui ne sont pas des smartphones. La marque chinoise multiplie les sorties d'ordinateurs portables et a profité du confinement. Sa part de marché dans le PC a été multipliée par dix au premier semestre affirme-t-elle. En cette rentrée, deux nouveaux modèles sont présentés. Le milieu de gamme MateBook 14 à partir de 899 euros, mais surtout le MateBook X à 1.499 euros censé regarder droit dans les yeux les MacBook Pro d'Apple. Toujours des noms et des produits construits pour concurrencer la firme à la pomme. Souvent des prix plus agressifs pour convaincre les consommateurs hésitants.

Lire aussiRingardisé par le smartphone, "la revanche" de l'ordinateur grâce au coronavirus

Depuis le déconfinement, et au cours de l'été, Huawei affirme que les bonnes ventes d'ordinateurs portables se poursuivent, leur permettant de diversifier réellement leurs revenus. Avec l"arrivée de TikTok dans le viseur de l'administration américaine, Huawei espère également pouvoir bénéficier d'un peu de répit.

17. syyskuuta 2020 15:30:00 Categories: Challenges

ShareButton
ShareButton
ShareButton
  • RSS
Suomi sisu kantaa
NorpaNet Beta 1.1.0.41819 - Firebird 3.0 WI-V6.3.6.33265

TetraSys Oy.

TetraSys Oy.