Le Figaro

L'ambassadeur russe tué par balle à Ankara

Le Figaro Le Figaro 19/12/2016 20:00:00 Delphine Minoui

VIDÉO - L'assaillant a tiré sur Andreï Karlov alors qu'il visitait une exposition d'art. Le diplomate est mort à l'hôpital où il avait été transféré.

figarofr © Burhan Ozbilici/APfigarofr

Correspondante à Istanbul, Delphine Minoui

Il était en train de prononcer un discours lors d'une exposition de photographies qui se tenait au Centre d'Art moderne d'Ankara. En plein vernissage organisé par sa chancellerie, l'ambassadeur de Russie à Ankara s'est écroulé au sol sous les tirs d'un inconnu. Grièvement touché, il a rapidement succombé à ses blessures. Sur une vidéo prise par un des invités, et publiée sur les réseaux sociaux, on voit le diplomate Andreï Karlov tomber au sol. Derrière lui, l'assaillant, un jeune homme en costume et cravate noirs pointe son revolver vers le ciel en hurlant: 4 «Allah Akbar» (Dieu est grand, en arabe) avant d'enchaîner en turc: «N'oubliez pas Alep. Vous ne resterez pas en sécurité. Seule la mort peut m'arracher d'ici. Quiconque est responsable de ces atrocités en paiera le prix». Un avertissement mortel sous forme de «vengeance» contre les récents bombardements syriens russes sur la ville syrienne d'Alep. Assiégée par le régime de Damas, la partie Est de cette ancienne capitale économique du pays est en train de se vider, depuis jeudi dernier, de ses rebelles et de ses derniers civils au terme d'un accord négocié entre Ankara et Moscou. L'incident survient également à la veille d'une réunion tripartite, prévue à Moscou, entre la Russie, la Turquie et l'Iran pour évoquer l'avenir de la Syrie.

Témoin de l'assassinat de l'Ambassadeur russe, un reporter du quotidien Hurriyet - qui était venu couvrir l'exposition - livre quelques détails supplémentaire sur le site web du journal: «Quand est venu son tour pour parler, un homme qu'on pensait être un garde du corps, et qui portrait un costume noir, se tenait derrière lui. Soudain, il a commencé à tirer en l'air. Puis, il a tiré sur l'Ambassadeur. L'assaillant a évoqué Alep. Puis, il a demandé aux gens de sortir. Alors qu'ils partaient, il a tiré plusieurs fois sur l'Ambassadeur. Je crois qu'un tir a également touché quelqu'un au pied». Il ajoute: «Selon la sécurité du Centre d'Art moderne, il est entré dans le bâtiment avec une carte de police. Il y avait environ 100 personnes à l'intérieur et elles sont toutes parties.»

19. joulukuuta 2016 21:28:18 Categories: Le Figaro

ShareButton
ShareButton
ShareButton
  • RSS
Suomi sisu kantaa
NorpaNet Alpha 1.0.44.37810 - Firebird 3.0 WI-V6.3.1.32594

TetraSys Oy.

TetraSys Oy.