RTBF

Trois questions à Cyril, le débrief quotidien du Tour de France de Cyril Saugrain et Rodrigo Beenkens revient ce samedi sur l'exploit de Thomas De Gendt, victorieux entre Mâcon et Saint-Etienne au bout de 200 km d'échappée. 

Comment qualifier cette victoire de Thomas De Gendt ?

"C'est un exploit. Seul lui a su résister et seul lui pouvait résister à une telle pression. Derrière, il y avait une grosse bagarre. Chapeau à lui. C'est un exploit monumental."

Au moment de l'attaque d'Alaphilippe, seul Pinot le suit. Que ce serait-il passé si Thomas n'était pas tombé? Aurait-il pu ou aurait-il voulu les accompagner?

"Aurait-il eu l'explosivité pour les suivre? Je pense bien que oui. Si on fait l'analyse, celui qui monte plus vite la bosse, c'est Geraint Thomas. Du pied au sommet, il a roulé à bloc et après la bascule il est en train de rouler à l'avant du groupe. On ne peut pas dire avec certitude qu'il aurait suivi les deux autres mais on a quand même un Geraint Thomas qui est très solide."

Dans l'état euphorique du cyclisme belge, que peut-on attendre de nos coureurs dimanche sur une étape qui s'annonce encore magnifique? 

"On a encore un scénario ioù l'on peut envisager qu'une échappée aille au bout. C'est une étape difficile avec ce col de première catégorie à passer et l'ascension de 3e catégorie dans le final. On peut donc imaginer encore des coureurs à l'avant. Pourquoi pas Tiesj Benoot? D'autres peuvent aussi se glisser à l'avant. Tout reste possible, surtout dans l'euphorie."

 

 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK

ShareButton
ShareButton
ShareButton
  • RSS
Suomi sisu kantaa
NorpaNet Beta 1.1.0.41819 - Firebird 3.0 WI-V6.3.4.32939

TetraSys Oy.

TetraSys Oy.