RTBF

Dunkerque fait le choix des bus gratuits, avec succès
Dunkerque fait le choix des bus gratuits, avec succès - © Tous droits réservés

Depuis le 1er septembre, les bus sont gratuits à Dunkerque. Avec ses 200.000 habitants, la ville du Nord, à deux pas de la frontière belge, est devenue la plus grande métropole d'Europe à choisir la gratuité pour ses transports publics. Avec succès, la fréquentation connait déjà une hausse de 50%.

Bus 100% gratuit. 7 jours sur 7. L'inscription est écrite sur tous les bus de Dunkerque. Désormais plus de besoin de pointer, au grand plaisir des utilisateurs et de Laurent Courco, chauffeur sur la ligne que nous empruntons en direction du centre-ville. "On voit de nouvelles têtes, les gens sont curieux, c'est une belle idée". En effet, les Dunkerquois ont rapidement embrayé l'initiative de la Mairie. En quelques jours, la fréquentation des bus a déjà augmenté de 50%. Un étudiant au fond du bus nous confie avoir abandonné son scooter au profit des transports en commun.

Avec ses 200 000 habitants, Dunkerque est devenue le 1er septembre la plus grande agglomération d'Europe à instaurer les transports en commun gratuits. Un choix politique. L'idée d'un nouveau stade, proposée par l'ancienne majorité, a été abandonnée au profit de ce projet. La réduction de l'exclusion sociale, la baisse des incivilités grâce à une plus grande fréquentation et l'impact positif sur l'environnement ont motivé la décision des autorités locales.

Doubler la part du bus dans les transports

Dans la cité du Nord, entièrement reconstruite après la guerre, la voiture est reine. Elle représente à ce jour environ deux tiers des déplacements. Le bus était jusqu'à récemment très peu utilisé. Patrice Vergriete, le maire de Dunkerque espère, à terme, doubler la part du bus dans les modes de transports, en passant de 5 à 10%.

Mais cette hausse de fréquentation des bus entraînera-t-elle forcément une baisse du nombre de voitures en ville ? Gilles Laurent, de la Fédération des usagers de transports, s'interroge. Selon lui, les expériences dans d'autres villes ont montré que les premiers nouveaux utilisateurs des bus étaient les piétons et les cyclistes qui profitent de l'aubaine des bus gratuits. Il en faudrait d'avantage pour décourager les automobilistes de prendre leur voiture.

La France, à la pointe en Europe

En France,  une trentaine de villes ont fait le choix du tout gratuit. C'est le pays européen le plus avancé en la matière. En Belgique, Hasselt avait testé le concept pour finalement y renoncer. Du côté de la STIB et des TEC, ce n'est pas à l'ordre du jour.

Newsletter info

Recevez chaque matin l'essentiel de l'actualité.

OK
16. syyskuuta 2018 22:00:00 Categories: - info - monde Liikenne Länsiväylä RTBF

ShareButton
ShareButton
ShareButton
  • RSS
Suomi sisu kantaa
NorpaNet Alpha 1.0.44.37810 - Firebird 3.0 WI-V6.3.4.32939

TetraSys Oy.

TetraSys Oy.