Sofoot

Nantes reste à l'atelier

logo de Sofoot Sofoot 16/09/2018 18:00:00 Par Maxime Brigand

Incapable de traduire sa domination dans le jeu, le FC Nantes a été accroché dimanche par Reims (0-0) à la Beaujoire et passe ainsi à côté d'une première victoire à domicile. Il y a encore du boulot.

© Fournis par Newsweb

Nantes 0-0 Reims

Un entraîneur de foot à la tronche tâchée de graisse, mains noircies et doigts défoncés qui vont avec : les travaux au FC Nantes durent depuis maintenant un peu moins de trois mois, mais Miguel Cardoso a toujours le nez planté dans les entrailles de son nouvel engin. « Quand tu achètes une moto, les premières sorties sur route sont délicates, expliquait l'intéressé samedi, en conférence de presse. Puis, les jours passants, tu finis par faire corps avec elle. Une équipe de foot, c'est exactement la même chose. » Quinze jours après une première victoire à Strasbourg, c'est le retour à l'atelier : face à Reims, le FCNA a une nouvelle fois crevé (0-0). 

Ode à l'entêtement

Il était pourtant écrit que ce huitième épisode de l'acte cinq de la saison 2017-2018 accoucherait de quelque chose : c'est l'avantage d'un rendez-vous entre deux équipes qui ne débarquent jamais pour attendre que les choses leur tombent dans le bec. Tout ça a des risques, forcément, et c'est avant tout ce qu'il faut noter : à la Beaujoire, Reims est venu jouer, là où on attendait un bloc ferme et compact tenu par une défense à cinq têtes et où David Guion a préféré répondre en couchant sur la table un ensemble technique et audacieux, Pablo Chavarría lâchant même la première sacoche de la rencontre à côté du but de Tatarusanu (13e). La suite ? Une ode à l'entêtement : un Rongier laissé en meneur de jeu, une volonté maison de pousser les latéraux (Kwateng, Lucas Lima) à hauteur de leurs semblables adverses, Tatarusanu qui ne cesse de compiler les relances tactiquement malines et quasi systématiquement suicidaires. Tout ça est le signe d'un football qui s'installe -il faut laisser faire- et d'un groupe qui n'échangera pas son identité pour avancer : c'est la manière avant les chiffres, du romantisme.

Les casse-têtes

Et les faits ? Dimanche, Nantes a d'abord tenu le ballon comme à son habitude sans vraiment se montrer dangereux, à l'exception d'une tête puissante, mais non cadrée de Miazga (30e) et d'un pétard lointain de l'excellent Samuel Moutoussamy (36e). Puis, les Canaris ont fait monter la pression en fin de première période, Lucas Lima empilant les centres brûlants et Lucas Evangelista poussant Mendy à se déplier (43e). Ce rythme a été ensuite tenu, Rongier allumant de loin le but rémois (47e) dès le retour des vestiaires, Krhin l'imitant dans la foulée et Boschilia livrant un coup franc dans les gants du gardien rémois peu après l'heure de jeu (63e). Suffisant pour plier l'affaire ? Trop simple à dire, Cardoso ayant encore plusieurs casse-têtes entre les mains à régler : que ce soit derrière Sala ou en relayeur après l'entrée de Boschilia, Rongier n'a quasiment pas existé dimanche, alors que Kwateng, de nouveau titularisé en attendant que Fabio soit prêt, a été martyrisé tout au long de la rencontre par Doumbia. 

Pire : Reims a cru en sa chance dans le dernier quart d'heure, Kwateng sauvant d'abord une première alerte sur sa ligne de but avant de voir un but être refusé à Cafaro pour une position de hors-jeu d'Engels (79e). Puis, les questions se sont tournées vers Cardoso, dont le coaching a fait tiquer, notamment l'entrée tardive de Limbombe alors que Waris et Sala n'ont jamais pesé sur la défense rémoise. Deux dernières occasions pour Coulibaly (88e) et Limbombe (90e), un constat : la moto nantaise n'est pas encore prête et le FCNA pointe ce soir à la dix-septième place de Ligue 1. 

(4-2-3-1) : Tatarusanu - Kwateng, Miazga, Diego Carlos, Lucas Lima - Moutoussamy (Boschilia, 60e), Krhin - Lucas Evangelista (Coulibaly, 75e), Rongier, Waris (Limbombe, 86e) - Sala. Entraîneur : Miguel Cardoso.

(4-3-3) : Mendy - Foket, Engels, Abdelhamid, Konan - Cafaro, Romao, Chavalerin - Oudin (Ndom, 81e), Chavarría (Suk, 67e), Doumbia (Ojo, 74e). Entraîneur : David Guion.

16. syyskuuta 2018 21:00:00 Categories: Länsiväylä Puheenaihe Sofoot

ShareButton
ShareButton
ShareButton
  • RSS
Suomi sisu kantaa
NorpaNet Alpha 1.0.44.37810 - Firebird 3.0 WI-V6.3.4.32939

TetraSys Oy.

TetraSys Oy.