RMC Sport

Finale: finalement, de gros dégâts (matériels) au Groupama Stadium

logo de RMC Sport RMC Sport 17/05/2018 19:31:33 Edward Jay
Fumigènes avant la finale OM-Atlético © AFPFumigènes avant la finale OM-Atlético

Si la finale de la Ligue Europa OM-Atlético (0-3) s'est globalement bien passée mercredi soir à Lyon, de nombreuses dégradations ont tout de même été constatées jeudi. L'OL a décidé de porter plainte.

"C'est moins violent que leurs homologues parisiens en avril 2017, mais ce n'est vraiment pas joli." Tel est le commentaire d'un habitué du Groupama Stadium qui effectue ce jeudi après-midi le constat d'huissier de sortie, débuté sitôt la finale Atlético de Madrid - Marseille (3-0) terminée mercredi soir. Le même constat d'huissier d'entrée avait été rédigé il y a dix jours au moment où l'UEFA prenait possession du stade.

Dépôt de quatre plaintes

Car si tout s'est bien passé au niveau humain - grâce notamment au dispositif sans précédent de 1250 policiers et gendarmes déployés, le double utilisé pour la Fête des Lumières à Lyon qui draine 1,8 million de personnes - le stade a bien été endommagé: "105 sièges doivent être changés (30 cassés et le reste abîmés en partie et inutilisables), quelques distributeurs de savon ont été explosés et beaucoup d'autocollants ont été placardés partout, notamment sur les immenses statues représentant des lions sur l'esplanade", détaille Xavier Pierrot, le stadium manager du club qui sort de l'hôtel de police de Lyon où il est allé déposer quatre plaintes: trois nominatives et une contre X.

Même la toiture a été atteinte: "Il y a des impacts consécutifs aux jets de fumigènes dans le stade, avec notamment des câbles électriques détériorés", constate, amer le patron du stade. Un stadier n'a pas peur des mots: "Certains se sont comportés comme des animaux, faisant leurs besoins hors des sanitaires par exemple..."

L'OL va travailler d'arrache-pied pour que d'ici samedi et l'ouverture du stade pour la 38e et dernière journée de la Ligue 1 face à Nice, le stade soit remis "à neuf". "C'est une véritable course contre la montre qui est lancée", résume-t-on dans les coursives du Groupama Stadium.

Difficile d'établir la facture mais elle risque d'être salée pour l'OM, responsable de ses supporters. Le PSG en avril 2017 avait réglé une note de plusieurs dizaines de milliers d'euros pour "seulement" 120 sièges et quelques sanitaires cassés.

C'est aussi au niveau de l'UEFA que les fans de l'OM se sont fait remarquer (en mal), avec notamment les dizaines (l'UEFA n'a pas encore communiqué le nombre exact) de fumigènes lancés le jour de la finale. Du rarement vu, avec une donnée aggravante pour l'instance gérant le foot européen: certains ont été lancés sur la pelouse et le coup d'envoi a été retardé de trois minutes.

Aucun dommage côté espagnol

Grâce aux 400 caméras du stade, quelques personnes ont été repérées et appréhendées dès la fin du match par la police. Au total, 22 personnes (19 au stade) ont été interpelées et placées en garde à vue. Certaines vont passer en comparution immédiate dès la fin de la semaine. A noter que côté nord du stade, où étaient placés les fans de l'Atlético, aucun dommage n'a été constaté.

Cette finale, et notamment dans ses à-côtés, aura marqué les esprits à Lyon où, ce jeudi, toutes les parties prenantes (policier - et leurs syndicats - mairie, préfecture.) de l'immense dispositif de gestion avouent un certain soulagement que cela se soit terminé sans incident "humain" de grande ampleur. Quant à un membre opérationnel de l'UEFA, en quittant son hôtel ce jeudi, il glissait même que niveau "préparatif et suivi", cette finale n'a pas été la plus "fun" à organiser.

17. toukokuuta 2018 22:31:33 Categories: RMC Sport

ShareButton
ShareButton
ShareButton
  • RSS
Suomi sisu kantaa
NorpaNet Alpha 1.0.44.37810 - Firebird 3.0 WI-V6.3.4.32939

TetraSys Oy.

TetraSys Oy.